05 avril 2008

L'âme des guerriers, Alan Duff (1990, vf 1996)

    Quand j'ai pris Utu dans les rayons, le libraire chez qui j'étais m'a recommandé ce livre si je m'intéressais aux Maoris, me prévenant bien quand même qu'il était noir de noir...
    L'histoire se déroule dans une sordide banlieue de Nouvelle Zélande. Beth a épousé un paquet de muscles dénommé Jake dont elle est amoureuse et dont elle a un certain nombre d'enfants. Contrairement à nombre de ses voisins, Beth garde sa fierté et élève ses enfants avec une certaine discipline, parce qu'elle ne veut pas les voir errants et livrés à eux-mêmes. Les semaines se passent, toutes identiques, rythmées par les allocations chômage qui tombent et les beuveries du week-end. Beuveries qui commencent au pub et se finissent chez les uns ou les autres. Chez Beth et Jake bien souvent. Et qui se terminent souvent aussi par des coups. Bagarres entre hommes, bagarres ou hurlement entre femmes et coups de Jake porte à Beth quand elle ose se dresser sur sa route.
    Un fils est incarcéré, un autre rêve de rentrer dans le gang des durs de durs, une fille oscille entre son monde et celui des blancs qu'elle voit au bout de sa rue. Tout part à vau l'eau, les rues, les maisons, les vies, les enfants. L'alcool gangrène toute cette petite communauté qui n'a plus ni présent ni futur.
    Un jour, au soir d'un terrible incident, Beth s'insurge. Elle met son mari dehors et commence, avec une patience de fourmi, et un courage incroyable, à tisser du lien, à recréer quelque chose du clan, de la chaleur et du soutien du clan. C'est tout petit mais le bien qu'elle fait aux quelques enfants qui lui font confiance finit par essaimer, contaminer certains adultes qui redressent à leur tour la tête, et s'éloignent de leur comportement autodestructeur. Elle redonne espoir et envie dans ces esprits embrumés par l'alcool et la cigarette.

    C'est très dur sur les relations hommes-femmes de la société traditionnelle maorie, c'est très dur sur les conséquences de la non intégration  des Maoris dans l'économie capitaliste, et sur la violence que cela entraine, c'est très dur sur les relations entre Pakehas et Maoris. Bref c'est très, très, très remuant comme diraient nos ami canadiens.

Posté par FrederiqueB à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur L'âme des guerriers, Alan Duff (1990, vf 1996)

Nouveau commentaire